Avec le soutien du Service Public de Wallonie
Avec le soutien de Natagora

Natagora a pour but de protéger la nature, plus particulièrement en Wallonie et à Bruxelles. Avec un grand objectif : enrayer la dégradation de la biodiversité et reconstituer un bon état général de la nature, en équilibre avec les activités humaines.
Pour cela,
nous avons besoin de votre soutien !

Faites un don !

Devenez membre !

Le cycle de vie des batraciens

Les batraciens sont aussi appelés amphibiens. Le terme amphibien (du grec amphi «en double» et bios «vie») signifie «qui a deux vies». Ces deux vies sont, d'une part, la vie aquatique que mènent les larves et têtards de batraciens et, d'autre part, la vie terrestre que mènent les jeunes et adultes. Entre les deux, la métamorphose : une phase délicate qui s'accompagne de transformations  fondamentales, comme le passage d'une respiration branchiale (aquatique) à une respiration pulmonaire (aérienne).


Du fait de ces deux phases d'existence, les batraciens adultes effectuent des déplacements annuels entre leur lieu de séjour terrestre et le milieu aquatique où ils se reproduisent. Lorsqu'ils ont importants, on appelle ces déplacements 'migrations". Les plus spectaculaires sont celles du crapaud commun : il peut parcourir plus de 4 km !

Cycle de vie de la grenouille rousse (Photos : Stéphane Vitzthum)

Anoure ou urodèle ?

Les grenouilles et les crapauds font partie de l'ordre des Anoures. Leur queue disparaît lors de la métamorphose, lorsqu'ils se préparent à gagner les milieux terrestres.

Les tritons et la salamandre font partie de l'ordre des urodèles. Leur queue est visible tout au long de leur vie.