Avec le soutien du Service Public de Wallonie
Avec le soutien de Natagora

Natagora a pour but de protéger la nature, plus particulièrement en Wallonie et à Bruxelles. Avec un grand objectif : enrayer la dégradation de la biodiversité et reconstituer un bon état général de la nature, en équilibre avec les activités humaines.
Pour cela,
nous avons besoin de votre soutien !

Faites un don !

Devenez membre !

La salamandre en voie d'extinction ?

Vous avez peut-être entendu parler de la maladie récemment importée en Europe qui cause un déclin sans précédent dans les populations de salamandre qu'elle touche. L'an dernier, un numéro spécial de l'écho des rainettes y a été consacré : 

www.natagora.be/rainne/fileadmin/Rainne/Echo_des_rainettes/EchodesRainettes13.pdf

Depuis lors, il a été mis en évidence que ce pathogène était aussi susceptible d'affecter les tritons, et nous avons de fortes craintes qu'il soit en train de se répandre. Dans ce cas nous seront très rapidement amenés à constater un déclin dans les populations de tritons. La transmission de vos données de sauvetage nous aidera certainement à mieux cerner l'ampleur de la catastrophe qui s'annonce.

Et en pratique ?

Ce pathogène est susceptible d'être dispersé d'un lieu à un autre par les humains. Il est donc fortement conseillé à toutes les personnes visitant des sites de reproduction d'amphibiens d'être attentif à ne pas devenir un  vecteur de dispersion du pathogène

Voici donc quelques conseils :

  • Tant que l'on reste sur un même site, il n'y a pas vraiment lieu de se tracasser, mais il est préférable de manipuler les animaux à main nue, plutôt qu'avec des gants car les pathogènes survivent moins bien sur la peau (e.a. à cause des sels qu'on a sur les mains) que sur des gants en plastique.
  • Si on passe d'un site à l'autre, c'est là qu'il y a lieu de se tracasser. Donc l'idéal est de ne travailler que sur un seul site, mais si c'est impossible :

Pour les chaussures, pas de soucis tant qu'on reste sur la voirie. Si vous avez de la boue collée à vos chaussures/bottes, il est nécessaire de changer de chaussures avant de passer d'un lieu à l'autre, et de bien les sècher d'un jour à l'autre, car le pathogène ne supporte pas la dessiccation.

Pour tout ce qui est en contact avec les animaux : utiliser des seaux différents pour chaque site, et éventuellement passer ses mains au gel désinfectant à l'alcool entre deux sites (en vente pour quelques euros au rayon pharmacie de la plupart des supermarchés). Ici aussi, bien sécher le matériel d'un jour à l'autre.